lundi 10 septembre 2018

Michel Cazenave :"Chaque être humain a une part de divin en lui…"

th-1.jpg En hommage à Michel Cazenave qui nous a quitté le 20 août 2018 : son interview, parue dans mon livre "L'Avenir est en nous" - 2014 - Albin Michel - Michel Cazenave est écrivain, philosophe, poète et un des spécialiste de l’œuvre de Jung.

« … Je continue de cultiver, cet immense respect pour ce qu’on appelle la liberté de l’autre… ».

Michel Cazenave, Dame Sagesse vous a invité à sa table et elle désirerait mieux vous connaître.

Comment vous présenteriez-vous ?

Honnêtement, je n’en sais rien. Mais peut-être pourrais-je dire : « Je suis quelqu’un qui cherche la vérité dans la vie (LA vérité, ou plus modestement : SA vérité ?) ».

Avez-vous vécu une expérience déterminante qui a modifié, changé votre parcours de vie ? Cette expérience vous a t-elle amené à prendre des décisions qui orientent encore votre vie ?

Au départ, je suis déjà né pour remplacer un frère mort, et je l’ai toujours su ; je me suis demandé toute ma jeunesse si j’existais réellement ou si je n’existais pas à sa place. Puis à l’adolescence, traversant une grande crise de mélancolie, j’ai dû à nouveau me confronter à la présence et à la puissance de la mort.
Les mêmes questions se posaient : « Quel est le sens de ma vie ? Pourquoi suis-je là et pour quoi faire ? ». Ce sont vraiment des processus de transformation très profonds dont l’on ne sort pas indemne. En tout cas, vous n’en ressortez pas comme vous y êtes entré. C’est vraiment de l’ordre de l’œuvre au noir de l’alchimiste. Le moi que l’on a construit disparaît complètement et on est confronté aux mystères mêmes de la vie.
Toutes ces expériences ont bien sûr orienté mon existence. Vers la cinquantaine, je pensais avoir résolu beaucoup de questions, mais, lors du décès de mon épouse, je me suis rendu compte que je n’avais fait qu’une partie du chemin. Et les interrogations étaient (elles sont toujours présentes) : « Quel est le sens de tout cela ? Pourquoi je suis venu sur terre ? Quel est le cœur de la réalité ? ».
Bien sûr, j’ai obtenu des réponses, mais je pense qu’elles sont très provisoires. Actuellement, c’est là où j’en suis. Et demain ?... J’ai appris à ne rien considérer comme définitivement assuré. Je suis en chemin vers… Vers quoi, au juste ? Je n’en sais rien. Il y a tout de même une chose dont je suis sûr : c’est que ce chemin, qu’il me plaise ou non, il me faut le parcourir. Cependant, une interrogation demeure : « Quel est le rapport de ma vie à la Vie ? » Là non plus, je n’ai pas de réponse assurée.

Quelle est votre vision du monde actuel ?

Je pense qu’aujourd’hui, nous sommes, en même temps, à la fin de plusieurs cycles (de culture et de civilisation, un cycle religieux - le christianisme me parait moribond – et un cycle économique). Je me demande même si nous ne sommes pas (heureusement !) à la fin de la prédominance du masculin. Mais sur ce point, malgré toute mon envie d’y croire, je demeure très prudent, car l’histoire a montré que le féminin est souvent réapparu, et qu’il a toujours été très vite expurgé.
Mais les changements de cycles prennent beaucoup de temps. Par exemple, il nous a fallu quatre bons siècles pour passer de l’empire romain au christianisme ! Alors, arrêtons l’illusion du « Tout est pour demain ». Sans vouloir paraître trop « new âge », nous devons aussi considérer que nous arrivons en même temps à la fin d’un cycle astrologique (nous passons de l’ère du Poisson à celle du Verseau). Mais passer d’une ère à une autre nécessite beaucoup d’années...
Mais vers quoi tendons-nous ? Pour l’instant, nous serions plutôt dans la nuit complète ! Mais au regard de l’histoire, il n’y a pas de raison pour que tout se termine aujourd’hui. La vie ne va pas s’arrêter là. D’ailleurs, l’homme n’est peut-être pas la dernière phase de l’évolution. Arrêtons de nous dire que nous sommes la gloire de la création ! Nous n’en sommes peut-être qu’un stade, comme les autres espèces avant nous… Oui – mais alors ?... Avec l’âge, on apprend à dire : « Je ne sais pas ». J’ai beaucoup moins de certitudes que je n’en avais à trente ans ! Les certitudes sont le propre de la jeunesse. Quand je regarde en arrière, je dois bien penser : « Qu’est-ce que je me suis trompé ! » D’erreur en erreur, ne se rapproche-t-on pas peu à peu de quelque chose qui est de l’ordre de la lumière ?

Quelles sont les valeurs auxquelles vous êtes attaché ?

Ma première valeur, c’est l’amour, car je pense profondément que lorsqu’une femme et un homme s’aiment réellement, le divin est toujours entre eux. Et cet amour en est la manifestation. Ensuite, vient l’honnêteté, et j’y englobe évidemment l’honnêteté intellectuelle. Je ne supporte pas ces gens qui vous vendent de la fausse marchandise en profitant de l’ignorance qu’ils vous supposent.
Il y a aussi l’amour du prochain, mais je me demande si ce ne sont pas les traces de mon éducation chrétienne. Est-ce que vraiment cela va de soi - ou plutôt, un peu trop de soi ? Je ne sais pas, à nouveau. Mais en même temps, c’est toujours extrêmement difficile d’arriver à discerner ce qui est de l’ordre du conditionnement que nous avons reçu, et de celui de la vraie liberté créatrice. Là, je l’avoue, je ne sais vraiment pas. Après cela, y a-t-il encore beaucoup de voiles à enlever ? L’avenir me le dira… Comme toujours, on essaye de décrire le chemin que l’on peut.

De quelles manières les rendez-vous vivantes ?

L’amour que j’avais pour ma femme, et qui a duré des dizaines d’années, s’imposait. Je l’aimais, c’était tout.
Quant à l’honnêteté, elle exige constamment un examen de soi. Je me pose toujours la question : « Es-tu fidèle à toi-même ? ». Mais à quel soi-même ? L’ai-je vraiment découvert ? Pour l’instant, je dirais que le « soi-même », c’est ce qui n’est pas de l’ordre du moi (le moi construit selon les valeurs collectives). C’est beaucoup plus, c’est la présence du divin en moi. Mais alors, qu’est-ce que le divin ? Je « sais » que c’est quelque chose qui me dépasse complètement, qui est à la source de tout. J’en suis fermement convaincu, mais je ne peux pas le démontrer : c’est de l’ordre de ma croyance la plus profonde. Et si cette croyance a été longue à acquérir, elle guide aujourd’hui ma vie. Pourtant, si le divin existe ainsi pour moi, je ne veux pas l’imposer à quelqu’un d’autre et je ne veux surtout pas imposer ma manière de le ressentir.

À ce jour, que désireriez-vous transmettre ?

Ce que je peux transmettre serait plutôt de l’ordre de ce que je porte en moi, que de l’ordre de la connaissance. Et en même temps, ce que je ressens dans le cœur de mon cœur, cette intuition de quelque chose qui me dépasse infiniment, est-ce de l’ordre d’une transmission ou d’un témoignage ? Je pense que cela relève en fin de compte du témoignage. Ce qui est paradoxal, c’est que j’ai passé toute ma vie à transmettre et que mes émissions radiophoniques étaient de l’ordre de la connaissance en tant que telle ! (Encore que… il faudrait demander aux auditeurs si, souvent, ils n’ont pas senti quelque chose qui allait bien au-delà ?)
Sur le fond, je pense qu’il n’y a pas de « connaissance » qui ne soit d’abord bâtie sur une expérience vécue. Entendons-nous bien : je ne renoncerais pour rien au monde au pouvoir de la raison, mais la raison ne s’exerce que s’il y a une expérience dont elle a à rendre compte, et il s’agit dès lors d’instaurer un continuel va-et-vient entre l’expérience et la raison. Être soi-même, n’est-ce aussi la manière de s’expliquer soi-même avec les choses ?

À la lumière de votre expérience, que vous inspire cette déclaration : « Nous sommes tous des compagnons de voyage » ?

Si cela pouvait être vrai ! Car je suis frappé de voir le nombre de gens qui ne se posent pas de questions ! Mais après tout, si cela leur convient ? Est-ce que j’ai à juger ? Est-ce que je peux juger ? Est-ce que j’ai même le droit de juger ? Cela ne correspond pas à ma manière de vivre, mais ma manière de vivre n’est bonne que pour moi !
Il est essentiel de respecter la liberté de l’autre. Je ne peux pas dire : « J’ai la vérité » et avoir une espèce de vue impérialiste de la vérité ! Il faut admettre que l’autre est réellement l’autre, qu’il n’est pas une copie de moi.
Je crois que chaque être humain a une part de divin en lui, et que beaucoup l’ont oubliée. Chacun chemine comme il le peut et par rapport à ses demandes intérieures. Je reconnais que mes positions sont un mixte de mon éducation chrétienne et de mon intérêt pour l’Inde. Mais je serais bien incapable de me dire à quoi je me rattache au juste. Mais c’est aussi la voie de chacun que d’avoir à s’expliquer avec des pensées différentes, avec des manières de voir différentes, où chacun se bâtit sa croyance, celle qui lui convient et qui est toujours la réfraction à nouveau d’une lumière.
Je reproche à beaucoup de personnes de prendre leur croyance pour de la vérité. La croyance est personnelle, elle a les couleurs qui correspondent à ma vie, à mes négociations, et surtout elle n’est pas forcément bonne pour tout le monde.
J’ai toujours cultivé, et je continue de cultiver, cet immense respect pour ce qu’on appelle la liberté de l’autre.


Instantané

Dites-nous, Michel Cazenave…

Quel est votre mot préféré ? Amour.

Quelle est votre fleur préférée ? Rose.

Quelle est votre musique préférée ? Certains opéras de Mozart et “Tristant et Iseult”, de Wagner.

Quel est le lieu qui vous inspire ? Rocamadour.

Quel est le livre qui vous a le plus marqué ? La personne de Ayesha dans She (“Celle-qui-doit-être-obéie”), d’Henry Ridder Haggard. Je crois beaucoup plus en la déesse qu’en Dieu. Et c’est ma manière à moi d’appréhender le divin sous sa forme féminine.

Y a-t-il une personne qui vous a particulièrement inspiré ? André Malraux.

Quel est votre héros ou votre héroïne ? Je ne sais pas trop.

Quelle personne désireriez-vous rencontrer ? Quasiment personne parmi les vivants. Sinon Rama Krishna.

Qui aimeriez-vous être ? Celui que je dois être.

Quel est votre rêve de bonheur ? Retrouver ma femme décédée.

Si vous aviez une devise, quelle serait-elle ? Aime et fais ce que tu dois.

Si vous rencontriez Dieu, que lui diriez-vous ou que désireriez-vous qu’Il vous dise ? - « Est ce que tu as tellement bien travaillé ? » et J’aimerais qu’Il m’explique en quoi le monde est beau !

th-2.jpgMichel Cazenave est écrivain, philosophe, poète et un des spécialiste de l’œuvre de Jung. Il a consacré une grande part de son activité à la production d’émissions sur la pensée philosophique et la spiritualité (Les Vivants et les Dieux). Parmi plus d’une cinquantaine d’ouvrages : Tristan et Iseult, (Albin Michel, 1985) ; Chants de la Déesse, (Le Nouvel Athanor, 2005) ; Jung revisité, (Entrelacs, 2 tomes 2011 et 2012) ; Visages du Féminin sacré, (Devry, 2012).....

Michel Cazenave a réalisé son rêve de "bonheur," car il a retrouvé le 20 août 2018, sa femme décédée.

lundi 29 janvier 2018

Les petits bonheurs

IMG_0450.jpg

Mais oui, le mimosa est en pleine floraison; Que du bonheur ! Ce lundi matin, 29 janvier 2018, j'ai apprécié de lire sur le site de l'Optimiste, ce texte sur les petits bonheurs et je le partage avec vous, chères lectrices et lecteurs de mon blog. Christophe Tricard : "En buvant mon thé ce  […]

Lire la suite

mercredi 13 décembre 2017

"Je désirerais transmettre la responsabilité" : François Régis Hutin

IMG_2411.jpg

« … Chaque génération doit bâtir pour elle-même. Nous ne pouvons attendre demain pour sauver des personnes, car ce sont celles d’aujourd’hui qui doivent être sauvées…» François Régis Hutin (1) nous a quitté le 10 décembre 2017. En hommage, j'ai désiré mettre sur mon blog, le témoignage qu'il m'avait  […]

Lire la suite

lundi 11 décembre 2017

"Je suis optimiste…" d'Éric-Emmanuel Schmitt

310807BER804

Extrait du chapitre 6, "Le créateur joyeux" du livre d'Éric-Emmanuel Schmitt - "Plus tard, je serai un enfant" (entretiens avec Catherine Lalanne) Catherine Lalanne : Votre optimisme porte les couleurs de la lucidité? Éric-Emmanuelle Schmitt : L'optimisme est un sentiment  […]

Lire la suite

mercredi 2 août 2017

La Mer

mini_M9h7SkQPh5ceFsG.jpg

LA MER À Ouessant, la mère et la mer se confondent souvent. Il y a la mère, celle qui donne naissance à l'enfant, celle qui lui donne la vie, celle qui l’aime. Et puis, il y a la mer, celle qui conduit le marin dans sa vie, celle qui devient souvent l'amante de l’homme, celle qui lui prend la vie.  […]

Lire la suite

dimanche 23 juillet 2017

Ma nuit dans le désert…

310807BER804

Extraits du livre d'Éric-Emmanuel Schmitt, Plus tard, je serai un enfant. Entretiens avec Catherine Lalanne. … Chapitre 7 : L'ami de Dieu … Catherine Lalanne : "En février 1989, à 28 ans, vous entrez agnostique au Sahara, vous en sortez croyant. Éric-Emmanuel Schmitt : À l'époque, je viens  […]

Lire la suite

vendredi 16 juin 2017

Le dîner des liens

AfficheDinerduLien29Juinwebp.jpg

Chères lectrices et chers lecteurs, "Tout ce qui nous relit, nous rend plus fort" (Les Tisserants d'Abdenour Bidar). Pour celles et ceux qui habiteraient Rennes ou les environs, une information : dans le cadre de l'association Vivre en Paix Ensemble (dont je suis la secrétaire), nous  […]

Lire la suite

mardi 23 mai 2017

Chers parents : "… Vous m'avez servi d'exemple… durant toute ma vie…"

3671915-5424634.jpg

Fatimama Hamey-Warou a écrit cette lettre dans le cadre de l'Encyclopédie des Migrants (1) Chers Parents, J’ai sans doute fait le choix le plus difficile de mon existence en vous écrivant cette lettre, chers Parents. J’aurais souhaité aussi l’écrire en haoussa, mais autant je continue à le parler  […]

Lire la suite

lundi 27 mars 2017

Être optimiste, c'est bon pour la santé !

images1.jpg

Il paraît que l'optimisme c'est bon pour la santé. La preuve par 6. Le fait d'être positif est bénéfique pour notre organisme. C'est du moins ce que démontre une étude du magazine Scientific American relayée par le Huffington Post en mars 2015. « Les domaines apparentés de la psychologie positive et  […]

Lire la suite

lundi 27 février 2017

Le jour où je me suis aimé…

images.png

Le jour où je me suis aimé Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. et, alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi. Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon  […]

Lire la suite

samedi 18 février 2017

En quête du masculin sacré… (par Martino Nicoletti)

san-galgano-spada-nella-roccia.jpg

Les hommes perçoivent aujourd’hui un manque dans leur vie. L’épée plantée dans la roche par un saint chevalier du Moyen Âge pourrait bien indiquer la route à suivre pour redonner du sens. Une épée dans la roche… Il vous suffit de penser à cette puissante image pour être tout de suite transporté à  […]

Lire la suite

vendredi 30 décembre 2016

Noël, c'est toi…

L_esprit_de_Noel_poster.png

Noël, c'est toi Quand tu décides de renaître chaque jour Et de laisser dieu pénétrer ton âme. Le sapin de Noël, c'est toi Quand tu résistes vigoureusement Aux vents et aux obstacles de la vie. Les décorations de Noël, c'est toi Quand tes vertus sont les couleurs Qui ornent la vie. La cloche qui  […]

Lire la suite

jeudi 22 décembre 2016

Lettre au Père Noël

1ca1eed0.png

« Père Noël, t'es nul. Tu sues sous ton manteau rouge alors qu'il ne neige pas, qu'il ne neigera plus à cause du dérèglement climatique provoqué par tes grosses usines de jouets pour les petits et surtout les grands. Tu sues à transporter tes ballots avec ta bedaine de capitaliste qui fait  […]

Lire la suite

dimanche 18 décembre 2016

Poème de Pierre Émmanuel *

Toute âme ayant brisé la prison où la peur d'être aimée l'enferme Est sur le monde comme un grand vent, une insurrection d'écume et de sel Une haute parole de vie dans et contre le corps éphémère. Tout est vie, et plus encore à la fin quand se fend l'écale du corps Sous la véhémence de l'âme ne  […]

Lire la suite

samedi 24 septembre 2016

Partagez les 18 valeurs du Dalaï Lama

96ea8af0-44c5-4f30-a941-3f0eaf8126d8.jpg

Grand ambassadeur de l'humanisme dans le monde entier, le Dalaï Lama est une figure emblématique pour bon nombre d'entre nous. Ses philosophies sont évocatrices de paix de partage et d'échange. Voici 18 règles de vie à partager sans modération ! 1. Prenez en compte que le grand amour et les grandes  […]

Lire la suite

dimanche 11 septembre 2016

Venu en France du Dalaï Lama

96ea8af0-44c5-4f30-a941-3f0eaf8126d8.jpg

Chers amis Sa Sainteté le Dalaï-Lama sera en France les 17 et 18 Septembre 2016. Afin de permettre au plus grand nombre de partager l’enseignement du Bouddha, une retransmission en direct sur internet aura lieu (sur You Tube, Facebook et Dailymotion) et sera en traduction simultanée dans 9 langues.  […]

Lire la suite

jeudi 25 août 2016

Le Prix du livre Optimiste 2016 est … "La Magie du matin"

La-magie-du-matin.jpg

Il y a 15 jours, je vous avais présenté 10 livres parmi lesquels serait choisi le prix du Livre Optimiste 2016. Aujourd'hui, 25 août 2016, le jury composé des personnalités optimistes suivantes : - Yves Harte, rédacteur en chef de Sud Ouest, Président du jury, - Florence Cathiard, - Florence  […]

Lire la suite

jeudi 11 août 2016

Quel est le livre le plus optimiste ?

Prix-du-livre-Optimiste.jpg

Pour combattre le pessimisme ambiant et renforcer l'attitude mentale positive, la Ligue des Optimistes de France a choisi d'encourager une vision positive du monde en créant le Prix du Livre Optimiste. Le 5ème Prix du Livre Optimiste sera remis le 25 août 2016, durant l'Université Hommes-Entreprises  […]

Lire la suite

dimanche 10 juillet 2016

Emmanuel Ransford : « … Pour la science, l’enjeu est de faire entrer la conscience de plein pied dans sa compréhension de l’univers… »

arton189.jpg

Emmanuel Ransford est conférencier, auteur et chercheur indépendant. Il s'intéresse aux fondements de la physique contemporaine et, plus particulièrement, aux comportements si étranges des systèmes quantiques qu'il cherche à comprendre. Son idée directrice est que l'étrangeté des quanta s'explique  […]

Lire la suite

samedi 25 juin 2016

L’art de vieillir dans la joie : une invitation à vivre pleinement et joyeusement !

9728203-15686787.jpg

Les éditions Eyrolles viennent de publier le dernier ouvrage d’Ezzedine El Mestiri (1) intitulé « L’art de vieillir dans la joie : donner plus d'années à la vie et plus de vie aux années ! ». Un livre de 156 pages, plein d’optimisme qui vous montrera qu’il existe autant de façons de vieillir que de  […]

Lire la suite

- page 1 de 7