mardi 9 février 2021

"Seule la beauté trouverait de l'importance à mes yeux" - Jean-Claude Carrière

php7JeVL1.jpg*Nous sommes le 9 février 2021. Jean-Claude Carrière a tiré sa révérence à la terre, aux hommes, en plein sommeil. Il avait 89 ans ! Il n'était pas malade, peut-être fatigué, peut-être lassé de ce virus provoquant une pandémie, de la crise qu'il pressentait....
En juillet 2013, je l'avais interviewé pour mon livre "L'avenir est en nous" et il me disait : " Autant je ne crois pas au danger de guerres humaines, autant je sens s’approcher, dans les trente à quarante ans à venir, une crise écologique, une crise dans le vrai sens du mot, c’est-à-dire de la vie même de la planète et de nos rapports avec elle. Et rien n’a été fait. Nous sommes lancés dans une course à l’énergie et au profit qui nous aveugle, et peut nous précipiter dans une crise, non brutale, mais longue, lente et… grave…".
Il y a plus de sept ans ! Quelle prémonition !

En hommage, ci-dessous son interview, accordé pour mon livre "L'avenir est en nous" (1)

Jean-Claude Carrière, Dame Sagesse vous a invité à sa table et désirerait mieux vous connaître.

Comment vous présenteriez-vous ?
Je suis un homme âgé, expérimenté, essayant de se délivrer de toute espèce de croyances.

Avez-vous vécu une expérience déterminante qui a modifié, changé votre parcours de vie ? Cette expérience vous a t-elle amené à prendre des décisions qui orientent encore votre vie? Mon parcours professionnel de vie a été heureusement et, constamment, bousculé par Pierre Etaix, Luis Buñuel, Peter Brook et ne cessera, je l’espère, jamais de l’être. J’ai toujours considéré ma vie comme une ligne brisée plutôt qu’une ligne droite, riche de rencontres et de très beaux hasards.
Je n’ai pas eu de tragédie personnelle, seulement des épreuves, comme tout le monde, mais rien de traumatisant. Très vite j’ai compris que j’étais né dans le seul siècle à avoir inventé de nouvelles écritures, de nouveaux langages, et j’ai désiré tenter de les explorer tous et ce, encore aujourd’hui. Ma vie peut sembler désordonnée, car elle paraît aller du théâtre au cinéma, de la littérature à l’opéra, sans oublier la chanson. Souvent on me demande : « Mais qui es-tu ? ». Ma réponse est toujours identique : « Je suis ce désordre » (d’ailleurs, c’est le titre de mon dernier livre Désordre).
Je me méfie beaucoup des gens ordonnés, de ceux qui ordonnent leur vie. Dans la préface de mon dernier livre, je mentionne qu’il est très difficile de choisir sa vie au départ, car nous devons, en premier, la vivre. Par contre, à quatre-vingts ans, oui, je m’offre le luxe de ne retenir que les moments de mon existence qui m’ont le plus intéressé.

Quelle est votre vision du monde actuel ?
Je suis un écologiste de la première heure. Autant je ne crois pas au danger de guerres humaines, autant je sens s’approcher, dans les trente à quarante ans à venir, une crise écologique, une crise dans le vrai sens du mot, c’est-à-dire de la vie même de la planète et de nos rapports avec elle. Et rien n’a été fait. Nous sommes lancés dans une course à l’énergie et au profit qui nous aveugle, et peut nous précipiter dans une crise, non brutale, mais longue, lente et… grave.
J’observe autour de moi ce qui se passe depuis longtemps. Tout ce que nous disions déjà, et avant 1968, rien, absolument rien, n’a été entrepris. L’écologie s’est égarée dans la politique.

Quelles sont les valeurs auxquelles vous êtes attaché ? De quelles manières les rendez-vous vivantes ?
Le mot valeur est à mon sens une invention humaine, il peut même être dangereux avec sa connotation chrétienne. N’est-il pas téméraire de faire intervenir la métaphysique et la croyance dans le comportement humain ?
Je ne suis pas un théoricien, mais un pragmatique, qui se méfie de certains mots, tel « valeur », « idée »… Ce ne sont que des mots. Seulement des mots. Nous vivons avec ceux-ci et beaucoup d’entre nous s’en contentent. Les auteurs sont souvent plus à même d’apprécier ce que cache un mot. Quand j’ai adapté le Mahabharata (épopée de la mythologie hindoue rédigée en sanskrit) pour Peter Brook, j’avais dressé une longue liste de termes français que je m’interdisais d’utiliser. Par exemple, si vous employez, ici, le mot noble, vous voyez en fait intervenir un aristocrate français du dix-huitième siècle. De même pour le mot prophète, où on imagine un prophète juif à grande barbe… Or ces images sont étrangères à cette épopée hindoue. Il y a ainsi toute une série de mots qui sont marqués, colorés par des images hérétiques.
En fait, j’essaie tout simplement d’être fidèle à un certain nombre de personnes autour de moi, de ne pas être malhonnête envers moi-même, de vivre de mon mieux et de bien faire mon travail. Seule la beauté trouverait de l’importance à mes yeux.

À ce jour, que désireriez-vous transmettre ?
Je dirais la clairvoyance dans son travail. Dans ma vie, ce qui m’a toujours passionné, est la réflexion sur mon travail, ma responsabilité, les outils utilisés. La clairvoyance est la persistance dans mon travail.
Je peux même être maniaque à l’égard de moi-même, surtout depuis qu’existe l’informatique. En fait, j’ai beaucoup de mal à terminer un texte, à écrire le mot « Fin ». La correction est si facile sur un ordinateur. Il est là, il vous tente, il est si plein de tentations, et « si tu mettais ceci et cela, et… »
Bien sûr, je l’utilise, mais pour les scènes vivantes, les scènes de dialogue, je rédige toujours à la main un premier brouillon, car il manque quelque chose d’essentiel à l’ordinateur et c’est le brouillon. En fait, l’ordinateur ne l’aime pas et dans ce dernier, n’y a-t-il pas le mot ordre ?

À la lumière de votre expérience, que vous inspire cette déclaration : « Nous sommes tous des compagnons de voyage » ?
À mes yeux, cette phrase est « banale », seul le mot « tous » est important. Qui que nous soyons, et où que nous vivions, nous appartenons à la même espèce. Est-ce que dans ce “tous” sont compris les minéraux, les végétaux, les animaux ? C’est la question que j’aimerais poser à l’auteur de cette phrase.
Nous sommes tous embarqués sur la même planète et, pour l’instant, nous ne voyons pas comment nous pourrions aller ailleurs, et pourquoi. Si on me proposait d’aller passer un week-end sur la planète Mars, je répondrais négativement. Cela doit y être formidablement ennuyeux et la terre est si passionnante. Elle est captivante et à tous points de vue, et de la même manière, l’espèce humaine est fascinante, tant dans ses aventures que ses mésaventures, ses détours, ses cruautés, ses drôleries…
Ce qui est frappant dans ce voyage, dans notre voyage, c’est qu’il comprend des étapes. Nous savons tous que nous allons mourir, que nous venons du néant, et que nous y retournerons. Que faire alors de cette petite étape qui est la nôtre ? Comment nous situer ? Laisserons-nous quelque chose ? Avons-nous participé aux frais du voyage ? Est-ce que nous avons tenté de l’améliorer, d’y apporter quelques petits bouts de paysages supplémentaires ou nous sommes-nous contentés de voyager ? Je me pose tous les jours ces questions.
Il y a une phrase de Saint Jean de la Croix (dans une lettre adressée à Thérèse d’Avila) que j’aime beaucoup : « Nous ne voyageons pas pour voir, mais pour ne pas voir » ! En effet, nous sommes nombreux à voyager pour ne pas voir, à mettre entre ce que nous visitons et nous-mêmes une caméra, un appareil photo, sans oublier ceux qui se perdent eux-mêmes dans le voyage.


Plutôt qu'une photo, j'ai préféré un Instantané !

Dites-nous, Jean-Claude Carrière…

Quel est votre mot préféré ?
Il change tous les jours.

Quelle est votre fleur préférée ?
L’hortensia.

Quelle est votre musique préférée ?
La musique indienne.

Quel est le lieu qui vous inspire ?
La pièce où je travaille.

Quel est le livre qui vous a le plus marqué ?
« Notes de chevet », de Seï Shônagon.

Y a-t-il une personne qui vous a particulièrement inspiré ?
Shakespeare.

Quel est votre héros ou votre héroïne ?
“Draupadi” – figure féminine centrale dans le Mahabharata.

Quelle personne désireriez-vous rencontrer ?
J’ai longtemps espéré que Fellini me téléphonerait. Par ailleurs, je suis plus tenté par Ava Gardner que par Marilyn Monroe ; j’aime la femme secrète.

Qui aimeriez-vous être ?
J’aimerais être moi-même soixante ans plus tôt.

Quel est votre rêve de bonheur ?
Je suis heureux. Je prends tous les jours quelques minutes, seul, pour apprécier mon bonheur, car le bonheur ne peut pas exister sans qu’on ne prenne le temps de l’apprécier.

Si vous aviez une devise, quelle serait-elle ?
« Si tu fais une chose, fais-en une autre ». Et « Il faut joindre l’agréable à l’agréable ».

Si vous rencontriez Dieu, que lui diriez-vous ou que désireriez-vous qu’Il vous dise ?
Il me dirait : « Tu vois bien que je n’existe pas ! ». Et je n’aurais rien à lui dire.

Jean-Claude Carrière se définit comme un “conteur d’aujourd’hui”, mais il est aussi écrivain, scénariste, dramaturge, voyageur, observateur du monde… Il se partage entre le cinéma et la littérature. Derniers livres : 38 contes philosophiques (Larousse, 2012) ; Mémoire espagnole (Plon, 2012) ; Désordre (André Versailles, 2012) ; Conversation avec Jean-Jacques Rousseau (Plon 2013)…

  • photo 2009 - Xavier Bertral

(1) Avenir-plat1.jpg L'Avenir est en nous (page 153) - Marie Clainchard ; Edition Dangle - 300 pages, 20€.
L'interview de Jean-Claude Carrière est en page 65.

Quarante-trois aventuriers de l'existence et amoureux de la sagesse (Stéphane Hessel, Boris Cyrulnik, Pierre Rabhi, Jean-Marie Pelt, Magda Hollander Lafon, Philippe Pozzo di Borgo…) ont accepté de s'ouvrir en toute authenticité, simplicité et humanité. Ils évoquent leurs expériences et leurs vécus, leurs découvertes, partagent leurs espérances, transmettent leurs valeurs…

mardi 22 septembre 2020

Michael Lonsdale : " Restons optimiste…"

Hier, 21 septembre 2020, Michael Lonsdale nous a quitté, à l'âge de 89 ans. J'avais eu la chance de le rencontrer en 2013 et de l'interviewer pour mon livre L'avenir est en nous. Une rencontre inoubliable dans sa simplicité et son authenticité. Je vous offre ci-dessous le contenu de cette interview.  […]

Lire la suite

mercredi 20 mai 2020

"Récolter des idées nouvelles"

Propos recueillis par Xavier de Jarcy pour Télérama 3671 - 20/05/20 Depuis des années, l'analyste de tendances Li Edelkoort, spécialiste de la mode et du design, plaide pour une économie plus responsable. Aujourd'hui, elle lance un anti-Forum de Davos, le World Hope Forum (Forum mondial de  […]

Lire la suite

vendredi 8 mai 2020

Edgar Morin : "… Attends-toi à l'inattendu…"

Edgar_Morin.jpg

Propos recueillis par Édouard REIS-CARONA pour Ouest France - 7 mai 2020 À 98 ans, le sociologue, penseur et philosophe, docteur honoris causa de 34 universités à travers le monde, porte un regard particulièrement intéressant sur la crise du coronavirus et ses conséquences sur les activités  […]

Lire la suite

mercredi 22 avril 2020

Notre Dame incendiée et …un an plus tard, le COVID 19 !

en-poussant-la-porte.jpg

Un violent incendie a ravagé le 15 avril 2019 une partie de l’emblématique cathédrale Notre Dame de Paris. Quelques 400 pompiers ont lutté durant plus de neuf heures contre le gigantesque brasier dont les mages ont fait le tour du monde. Le chantier de reconstruction s’annonce titanesque. La  […]

Lire la suite

mardi 14 avril 2020

"Que cette contagion soit celle de l'amour …"

MagdaHollanderLafon.jpg

Témoignage. Magda Hollander-Lafon fait partie des derniers rescapés d'Auschwitz-Birkenau (1). Face à l'épidémie mondiale de coronavirus, elle nous invite à puiser en nous la force de vie. " Nous vivons, aujourd’hui, une crise sanitaire sans précédent. Personnellement, je n'ai pas à me plaindre  […]

Lire la suite

lundi 4 mars 2019

S'aimer soi-même

290px-Charlie_Chaplin.jpg

Le jour de ses 70 ans, Charlie Chaplin écrivit, dit-on, un texte magnifique. En regardant en arrière, il découvrit que s'aimer soi-même plaçait tout dans une autre perspective et rendait la vie plus belle et plus légère. Merci à Happinez (mars-avril 2019) de m'avoir fait redécouvrir ce texte, texte  […]

Lire la suite

jeudi 24 janvier 2019

En 2019, c'est promis : " J'ai décidé d'être là"

CVT_Jai-decide-detre-la--Comment-etre-present-a-le_1439.jpg

Belle résolution pour cette nouvelle année ! Mais c'est Aurélie Sirdey (1), qui nous invite à la prendre. Elle nous interroge : " Qu'est-ce qui nous pousse à sans cesse courir, survoler, zapper ? Nous habitons dans un monde où la rapidité, les écrans et la stimulation mentale dominent. Alors  […]

Lire la suite

lundi 10 septembre 2018

Michel Cazenave :"Chaque être humain a une part de divin en lui…"

th-1.jpg

En hommage à Michel Cazenave qui nous a quitté le 20 août 2018 : son interview, parue dans mon livre "L'Avenir est en nous" - 2014 - Albin Michel - Michel Cazenave est écrivain, philosophe, poète et un des spécialiste de l’œuvre de Jung. « … Je continue de cultiver, cet immense respect  […]

Lire la suite

lundi 29 janvier 2018

Les petits bonheurs

IMG_0450.jpg

Mais oui, le mimosa est en pleine floraison; Que du bonheur ! Ce lundi matin, 29 janvier 2018, j'ai apprécié de lire sur le site de l'Optimiste, ce texte sur les petits bonheurs et je le partage avec vous, chères lectrices et lecteurs de mon blog. Christophe Tricard : "En buvant mon thé ce  […]

Lire la suite

mercredi 13 décembre 2017

"Je désirerais transmettre la responsabilité" : François Régis Hutin

IMG_2411.jpg

« … Chaque génération doit bâtir pour elle-même. Nous ne pouvons attendre demain pour sauver des personnes, car ce sont celles d’aujourd’hui qui doivent être sauvées…» François Régis Hutin (1) nous a quitté le 10 décembre 2017. En hommage, j'ai désiré mettre sur mon blog, le témoignage qu'il m'avait  […]

Lire la suite

lundi 11 décembre 2017

"Je suis optimiste…" d'Éric-Emmanuel Schmitt

310807BER804

Extrait du chapitre 6, "Le créateur joyeux" du livre d'Éric-Emmanuel Schmitt - "Plus tard, je serai un enfant" (entretiens avec Catherine Lalanne) Catherine Lalanne : Votre optimisme porte les couleurs de la lucidité? Éric-Emmanuelle Schmitt : L'optimisme est un sentiment  […]

Lire la suite

mercredi 2 août 2017

La Mer

mini_M9h7SkQPh5ceFsG.jpg

LA MER À Ouessant, la mère et la mer se confondent souvent. Il y a la mère, celle qui donne naissance à l'enfant, celle qui lui donne la vie, celle qui l’aime. Et puis, il y a la mer, celle qui conduit le marin dans sa vie, celle qui devient souvent l'amante de l’homme, celle qui lui prend la vie.  […]

Lire la suite

dimanche 23 juillet 2017

Ma nuit dans le désert…

310807BER804

Extraits du livre d'Éric-Emmanuel Schmitt, Plus tard, je serai un enfant. Entretiens avec Catherine Lalanne. … Chapitre 7 : L'ami de Dieu … Catherine Lalanne : "En février 1989, à 28 ans, vous entrez agnostique au Sahara, vous en sortez croyant. Éric-Emmanuel Schmitt : À l'époque, je viens  […]

Lire la suite

vendredi 16 juin 2017

Le dîner des liens

AfficheDinerduLien29Juinwebp.jpg

Chères lectrices et chers lecteurs, "Tout ce qui nous relit, nous rend plus fort" (Les Tisserants d'Abdenour Bidar). Pour celles et ceux qui habiteraient Rennes ou les environs, une information : dans le cadre de l'association Vivre en Paix Ensemble (dont je suis la secrétaire), nous  […]

Lire la suite

mardi 23 mai 2017

Chers parents : "… Vous m'avez servi d'exemple… durant toute ma vie…"

3671915-5424634.jpg

Fatimama Hamey-Warou a écrit cette lettre dans le cadre de l'Encyclopédie des Migrants (1) Chers Parents, J’ai sans doute fait le choix le plus difficile de mon existence en vous écrivant cette lettre, chers Parents. J’aurais souhaité aussi l’écrire en haoussa, mais autant je continue à le parler  […]

Lire la suite

lundi 27 mars 2017

Être optimiste, c'est bon pour la santé !

images1.jpg

Il paraît que l'optimisme c'est bon pour la santé. La preuve par 6. Le fait d'être positif est bénéfique pour notre organisme. C'est du moins ce que démontre une étude du magazine Scientific American relayée par le Huffington Post en mars 2015. « Les domaines apparentés de la psychologie positive et  […]

Lire la suite

lundi 27 février 2017

Le jour où je me suis aimé…

images.png

Le jour où je me suis aimé Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. et, alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi. Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon  […]

Lire la suite

samedi 18 février 2017

En quête du masculin sacré… (par Martino Nicoletti)

san-galgano-spada-nella-roccia.jpg

Les hommes perçoivent aujourd’hui un manque dans leur vie. L’épée plantée dans la roche par un saint chevalier du Moyen Âge pourrait bien indiquer la route à suivre pour redonner du sens. Une épée dans la roche… Il vous suffit de penser à cette puissante image pour être tout de suite transporté à  […]

Lire la suite

vendredi 30 décembre 2016

Noël, c'est toi…

L_esprit_de_Noel_poster.png

Noël, c'est toi Quand tu décides de renaître chaque jour Et de laisser dieu pénétrer ton âme. Le sapin de Noël, c'est toi Quand tu résistes vigoureusement Aux vents et aux obstacles de la vie. Les décorations de Noël, c'est toi Quand tes vertus sont les couleurs Qui ornent la vie. La cloche qui  […]

Lire la suite

- page 1 de 8